devenir diagnostiqueur immobilier
Métier

Sautez le pas : devenez diagnostiqueur immobilier

Vous aimeriez changer de métier pour vous lancer dans le diagnostic immobilier ? N’hésitez plus et sautez donc le pas ! En l’occurrence, notez que vous devrez vous former à cette nouvelle profession puis passer une certification. Une fois celle-ci obtenue, vous aurez alors la possibilité de travailler à votre compte ou pour une entreprise spécialisée dans le domaine. Approfondissons le sujet !

Une reconversion professionnelle possible à tout âge

Vous souhaitez changer de voie professionnelle ? Quel que soit votre âge, cette démarche est tout à fait possible. Si vous avez moins de 30 ans, vous pourrez alors vous appuyer sur votre belle énergie pour réussir votre reconversion professionnelle. Et après 30 ans, bien évidemment, vous pourrez compter sur votre énergie mais en plus, vous pourrez probablement mettre à profit vos compétences actuelles dans votre nouvelle profession. Même si vous avez plus de 50 ans, il n’est pas trop tard pour vous reconvertir. En réalité, il n’y a pas d’âge pour apprendre un nouveau métier.

Se reconvertir en diagnostiqueur immobilier

Vous avez décidé d’embrasser le métier de diagnostiqueur immobilier ? Sachez alors qu’une formation sera obligatoire, tout comme le passage d’une certification. A savoir, la réglementation s’avère particulièrement stricte envers les diagnostiqueurs en exercice.

Se former au métier de diagnostiqueur immobilier

Il existe deux types de formation de diagnostiqueur immobilier : les cycles courts et les cycles longs. Pour information, les cycles courts s’adressent à ceux qui ont un minimum d’expérience dans le secteur des techniques du bâtiment. Plus précisément, il faut avoir au moins 3 ans d’expérience dans le domaine ou minimum un Bac +2 dans cette spécialité. En parallèle, un cycle long est accessible à tous, même à ceux qui n’ont aucune base en techniques du bâtiment.

Les spécificités du cycle court

Comme évoqué, un cycle court exige certains prérequis. Si vous les avez, vous pourrez alors être formé au métier de diagnostiqueur immobilier en 25 jours environ. En l’occurrence, vous découvrirez les différents diagnostics immobiliers : DPE, état d’amiante, état de l’installation intérieure de gaz, etc. Vous apprendrez également à vous servir de plusieurs logiciels, indispensables pour exercer. Enfin, vous appréhenderez la règlementation en vigueur.

Au bout de votre formation, vous aurez acquis toutes les compétences et connaissances nécessaires à l’exercice de votre métier.

Les particularités du cycle long

Vous n’avez d’autre choix que de suivre un cycle long ? Vous y apprendrez alors tout le nécessaire pour devenir un diagnostiqueur immobilier compétent. Comme vous l’imaginez, comparé à un cycle court, le programme s’avère plus étendu.

Ainsi, vous commencerez par voir les bases de la construction avec la terminologie du bâtiment, les corps d’état, le système constructif ou encore les désordres relatifs au bâtiment. Puis, comme pour un cycle court, vous aborderez les divers diagnostics. Vous découvrirez certains logiciels, tout comme la règlementation concernant les diagnostiqueurs en exercice.

Formation : des aides financières accessibles

aide formation

Quelle que soit sa durée, une formation de diagnostiqueur immobilier s’avère payante. Plus exactement, comptez environ 6000 euros pour suivre une formation longue et environ 4000 euros pour un cycle court.

Dans ce contexte, sachez toutefois que certaines aides financières vous sont sans doute accessibles. Que vous soyez demandeur d’emploi ou en poste, il existe des solutions.

En l’occurrence, si vous êtes actuellement au chômage, vous pouvez vous renseigner auprès de votre conseiller Pôle Emploi. Celui-ci pourra vous informer quant à vos droits selon votre situation.

Si vous êtes en ce moment en poste, vous pouvez voir avec l’OPCA dont vous dépendez. Après avoir déposé un dossier, cet organisme pourra accepter de financer votre formation.

Vous êtes reconnu en situation de handicap ? Sachez que vous pouvez dans ce cas bénéficier de certaines aides spécifiques. En l’occurrence, vous pouvez vous rapprocher de l’Agefiph, qui pourra vous aider d’un point financier.

Vous avez travaillé plusieurs années ? Dans ce cas, vous pouvez vous servir de votre compte personnel de formation (CPF) pour vous former à votre nouveau métier. A savoir, ce dispositif permet de cumuler au moins 500 euros par année travaillée, avec un plafond fixé à 5000 euros.

Vous aimeriez obtenir plus de détails sur les aides accessibles ? Sachez que votre organisme de formation pourra certainement vous informer en la matière.

Passer la certification obligatoire

Une fois votre formation terminée, vous devez obtenir une certification imposée par le gouvernement pour exercer le métier de diagnostiqueur immobilier. Ainsi, vous serez confronté à une épreuve théorique de type QCM et à une épreuve pratique.

Après la réussite à la certification, vous pourrez travailler en tant que diagnostiqueur immobilier. Bien évidemment, vous pourrez le faire pour une entreprise tierce ou en ouvrant votre propre entreprise. Dans le premier cas, notez qu’un diagnostiqueur débutant peut toucher jusqu’à 2600 euros de salaire mensuel net. Quant à un indépendant, il va dégager en général entre 60 000 et 90 000 euros de chiffre d’affaires à l’année.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *